Télétravail généralisé : notre retour d'expérience

par Christophe Combelles, mis à jour le 17/04/2016

Depuis la fin 2015, Anybox a choisi de ne plus avoir de locaux. Nous avons résilié la location de notre bureau dans la pépinière d'entreprises Soleillet à Paris 20eme où nous étions depuis plus de 3 ans. Ces locaux étaient sous-utilisés car le télétravail s'est imposé de lui-même au fil des projets et des recrutements. Nous fonctionnons donc depuis plusieurs années de cette façon, mais il y a une différence entre un télétravail occasionnel ou partiel, et un télétravail généralisé.

Avantages du télétravail

Le télétravail, quand il est possible, est un avantage pour tout le monde :

  • pour le salarié qui peut organiser son temps à la semaine comme il le souhaite et évite le stress et les heures perdues dans les transports. Il peut se permettre de choisir une zone d'habitation où la qualité de vie est autrement meilleure qu'aux abords des grandes villes, sans être non plus totalement isolé. La confiance qui lui est aussi accordée est un facteur de bien-être et de motivation supplémentaire.
  • pour le client qui bénéficie de prestataires plus productifs que la moyenne, pour un coût qui reste modéré : nous n'avons pas augmenté notre tarif journalier depuis deux ans, et celui-ci reste figé sur un joli nombre premier.
  • pour l'entreprise qui élargit considérablement ses possibilités de recrutement et réduit ses frais généraux. En résiliant nos locaux, nous avons économisé plus de 1000€ par mois, que nous pouvons maintenant utiliser à meilleur escient.
  • pour le pays d'une manière générale s'il était beaucoup plus fréquent : meilleure décentralisation, désengorgement des villes et des transports publics, rééquilibrage des loyers, diminution de la pollution, et j'en oublie sûrement (il paraîtrait même que ça réduit le taux de divorce !).

Les inconvénients se compensent largement

Tous les métiers ne sont évidemment pas éligibles au télétravail. Il s'agit avant tout des métiers de service, de production immatérielle, et plus généralement de tous ceux dont l'outil de travail principal est un ordinateur ou un téléphone. Si vous passez 100% de votre temps au bureau, alors pourquoi ne pas rester chez vous ?

Collaboration

Les besoins en collaboration peuvent être vus comme un facteur limitant les possibilités de télétravail. Les réunions physiques et les interactions sur place, de personne à personne, sont parfois utiles : pour une session de formation ou une première approche avec un client, pour une séance de débogage à plusieurs face à un écran, un atelier de coding, ou une session de brainstorming ou de conception architecturale autour d'un schéma sur papier ou d'un mindmap.

Dans la plupart des cas nous arrivons à compenser grâce à des outils installés sur nos serveurs, ou disponibles dans le cloud. En voici quelques uns très utiles :

  • Messagerie instantanée :
    pidgin.pngNous avons un salon de discussion global grâce à eJabberd où tout le monde est présent. La discussion est par défaut collective, ce qui permet à tout le monde d'être au courant de tout et de répondre rapidement à un problème ou une interrogation, sans nécessiter de longs échanges de mails ni des réunions improductives. C'est un peu comme un open-space qui serait silencieux... Pour ne pas être dérangé sans cesse, il est d'ailleurs préférable de couper le son et les effets de clignotement des notifications d'outils comme Pidgin. Il est aussi évidemment possible de discuter de personne à personne.  Et pour éviter trop de pollution nous pouvons créer librement d'autres salons pour certains projets, ou pour traiter dans le calme un incident d'exploitation.
  • Document et tableau blanc collaboratifs :
    etherpad.pngAprès une courte discussion sur le tchat, il arrive que nous commencions tout de suite à travailler sur une idée, un plan de présentation, une modification souhaitée sur le site web, le programme du prochain séminaire, etc.  Nous utilisons pour ceci Etherpad. Grâce à cet outil open-source le travail peut se faire de manière simultanée avec plusieurs personnes : le premier travaille sur une partie du document, l'autre travaille sur la 2ème. etherdraw.pngChacun voit le travail de l'autre en direct, et peut réagir, suggérer ou apporter des corrections.  Si un document textuel s'avère insuffisant, nous pouvons utiliser sur le tableau blanc collaboratif Etherdraw.  La seule contrainte de ce dernier outil est de nécessiter soit une tablette tactile, soit un stylet sur un smartphone, car le dessin à la souris n'a jamais été très efficace.
  • Visioconférence :
    Terminé le temps où il fallait installer des logiciels indiscrets, coûteux, propriétaires, puis passer 30 min avec son correspondant pour le convaincre d'installer la même chose de son côté, puis passer une autre demi-heure à configurer le tout. Aujourd'hui en 1 clic et moins de 10 secondes, on peut discuter en face à face, avec la webcam de son laptop, sans rien installer, y compris sous Linux. Chez Anybox nous utilisons principalement Firefox Hello, ainsi que Jitsi Meet. Le premier s'est initialement présenté comme un outil de visio à deux à travers le navigateur, puis jitsi.pngs'est enrichi progressivement avec des outils additionnels, notamment le partage d'onglet ou d'écran. C'est très utile pour faire une formation, ou du support auprès d'un client.
    Le second, Jitsi Meet, fonctionne même à plusieurs comme Hangout et incorpore des outils additionnels, notamment Etherpad.

Confiance

pverkest.jpgLe premier frein au télétravail est rarement dû aux collaborateurs, mais à la direction et aux managers qui ont souvent des difficultés à faire confiance par défaut. Il y a encore 5 ou 6 ans le télétravail était même presque tabou en France, y compris dans les métiers les plus éligibles à ce mode de travail c'est à dire le nôtre.  Aujourd'hui les mentalités évoluent doucement, mais la confiance met du temps à s'installer. Certaines entreprises autorisent 1 ou 2 jours de télétravail seulement, peu le font à temps plein et de manière généralisée. Chez Anybox la confiance est une valeur par défaut, donc le télétravail s'impose de lui-même : c'est un fonctionnement juste logique. Ce n'est pas un privilège attribué à certains employés qui ont montré patte blanche. Bien évidemment, une grande confiance va de pair avec une grande responsabilité.

Cohésion d'équipe

« Si vous êtes toujours à distance, comment faites-vous pour ne pas être étranger les uns des autres ? » C'est une question qu'on entend parfois et qui paraît pertinente. Pourtant dans la sphère open-source, des centaines de milliers de gens travaillent quotidiennement ensemble sur le même projet sans se connaître, sans même jamais s'être vu physiquement. On retrouve la même chose dans des entreprises multinationales ou dans des échanges client-fournisseur réguliers et distants. tours.jpg Chez Anybox nous sommes loin d'être des étrangers : non seulement nous sommes tous dans le même pays, parfois dans la même ville, mais nous nous voyons régulièrement : pour une journée de travail à Paris, pour un rendez-vous client, pour une formation, et si cela ne suffit pas, nous organisons tous les 3 à 6 mois un séminaire dans une ville quelconque, dans une maison louée pour l'occasion pendant quelques jours.
Le précédent (photo ci-contre) a eu lieu dans une magnifique maison de 230m² dans le centre de Tours pendant 5 jours et a permis de partager des connaissances ou des nouveautés, de faire des présentations, de discuter sur les évolutions de l'entreprise. Les présentations techniques on concerné Rust, Meteor, React, Redux, ERPBlok, Javascript, Buildbot 9, la BDES, et ERPNext.
Le prochain séminaire aura lieu la semaine prochaine à Reims où nous avons loué un gîte de 500m² sur 3 jours, et nous avons prévu de parler de LDAP, REA, CoreOs, OAuth2, Holacracy et peut-être de Elm et de blockchain.

Clients

Bizarrement les clients semblent moins réticents au télétravail que les employeurs. Le télétravail est assez explicite dans notre contrat et nous en parlons le plus tôt possible dans la relation client : c'est un prérequis. Bien sûr nous n'avons aucun problème à nous déplacer ponctuellement, en début de projet, ou pour une autre occasion. Et donc nous avons rarement de refus, ou si refus il y a, il est immédiat et dû à des contraintes matérielles évidentes pour tout le monde.

Conclusion

Vive le télétravail !

Si vous voulez nous rejoindre à Anybox, consultez notre page recrutement. Et si vous êtes un client potentiel et êtes intéressé par nos prestations, visitez notre page contact !