Importer des employés via csv avec OpenERP V7

Nous allons voir dans cet article comment importer facilement et en masse des employés liés à un compte utilisateur OpenERP. L'article est illustré avec des fichiers d'exemple au format .csv
par Franck Bret, mis à jour le 06/05/2014

Tout ce qui est indiqué dans cet article a été testé avec OpenERP 7.0.

 

Le but de cet article est de pouvoir importer facilement et en masse des employés liés à un compte utilisateur OpenERP.

Pour cela au moins cinq fichiers et étapes d’import sont nécessaire :

  • Import des utilisateurs
  • Import des partenaires
  • Import des départements
  • Import des postes
  • Import des employés (l’employé est lié à un utilisateur, à un département, et à un ou deux partenaires pour représenter ses adresses professionnelle et personnelle.)

Description des objets en jeu

Utilisateur

L’utilisateur au sens compte utilisateur, c’est-à-dire ce qui est nécessaire pour se connecter au serveur avec un identifiant.

login: Identifiant
active: True, False (active ou pas le compte)
email: Courriel
name: Prénom Nom
company_id/id: base.main_company (base.main_company permet de rattacher à la société configurée par défaut dans OpenERP)
tz: Fuseau horaire (Europe/Paris pour la France)
lang: Langue (fr_FR, pour le français, code ISO)
notification_email_send:
Incoming Emails and Discussions (mode de notification)
groups_id/id: Les groupes de droits à affecter à cet utilisateur. Pour un employé standard nous indiquerons “base.group_user,base.group_hr_user”

Attention lors de la création de l’utilisateur, OpenERP créé automatiquement un partenaire (voir plus bas). C’est donc plus judicieux d’ajouter dans le même fichier les champs relatifs au partenaire afin d’éviter de se retrouver avec plus de partenaires que souhaité. Nous allons voir plus bas les détails des champs pour définir un partenaire et en suivant un exemple pour définir à la fois un utilisateur et un partenaire associés dans un seul fichier.

Exemple CSV minimal (Sans info partenaire), utilisateur_minimal.csv

utilisateur_minimal.csv

Exemple:

"login","name","active","email","company_id/id","tz","lang","notification_email_send","groups_id/id"
"pierre_martin","Pierre Martin","True","pierre.martin@company.fr","base.main_company","Europe/Paris","fr_FR","Incoming Emails and Discussions","base.group_user,base.group_hr_user"

Note

Attention si l’email est saisi et qu’il n’y a pas de serveur SMTP configuré, l’import sera en échec et vous aurez un message semblable à celui-ci :

Erreur:
Impossible d’envoyer des courriels : aucun serveur de courriel sortant n’est configuré. Vous pouvez le configurer dans : Configuration/Paramètres généraux.

L’astuce quand on développe en local est de lancer un serveur SMTP de test :

Terminal:
sudo python -m smtpd -n -c DebuggingServer localhost:25

En production il faut s’assurer d’avoir un serveur SMTP configuré et de correctement renseigner les paramètres SMTP dans “Configuration / Configuration / Paramètres généraux / Courriel” de manière à ce que le serveur OpenERP puisse envoyer des e-mails.

Partenaire

La gestion des contacts dans OpenERP est faite au travers des objets “partner”. Un partenaire peut être une entité juridique ou une personne physique, à laquelle est attachée une adresse, des informations de contact, ainsi que d’autres informations relatives à la relation commerciale et la comptabilité.

Le partenaire que nous voulons créer ici correspondant à un employé, ce n’est ni un client, ni un fournisseur. Nous avons besoin de cet objet partenaire pour stocker les adresses professionnelle et personnelle de chaque employé.

name: Prénom, Nom
title/id: Titre (Monsieur, Madame, etc) les valeurs possibles par défaut sont base.res_partner_title_doctor, base.res_partner_title_ltd, base.res_partner_title_madam, base.res_partner_title_miss, base.res_partner_title_mister, base.res_partner_title_prof, base.res_partner_title_pvt_ltd, base.res_partner_title_sir
active: True, False (active ou pas le partenaire)
type: Le type d’adresse, peut prendre les valeurs suivantes, default, invoice, delivery, contact ou other. Pour l’adresse d’un employé nous utiliserons contact
is_company: True, False (si le partenaire est une entreprise. False pour un employé)
customer: True, False (si le partenaire est un client. False pour un employé)
supplier: True, False (si le partenaire est un fournisseur. False pour un employé)
employee: True, False (si le partenaire est un employé. False pour un employé. Ce champ est à priori inutile et sa valeur n’a pas d’incidence à ce jour)
vat_subjected: True, False (True si le partenaire est assujetti à la TVA, False pour un employé)
tz: Fuseau horaire du partenaire (Europe/Paris pour la France)
lang: La langue du partenaire (fr_FR pour un français)
email: Courrier électronique
street: Rue
street2: Champ pour complémentaire pour désigner la rue/étage/porte
zip: Code postal
city: Ville
phone: Téléphone fixe
mobile: Téléphone mobile
fax: Fax
ref: Permet de définir une référence
website: Url du site Internet du partenaire
use_parent_address:
True, False (si le partenaire a la même adresse qu’une partenaire parent auquel il serait attaché)

Note

Attention, il y a un champ booléen “employee” dans la table partner. A priori ce champ n’est plus utilisé ni visible dans les interfaces standard. Utilité à vérifier.

Exemple partenaire.csv

partenaire.csv

Exemple:

"name","title/id","active","type","is_company","customer","supplier","employee","vat_subjected","tz","lang","email","street","street2","zip","city","phone","mobile","fax","ref","website","use_parent_address"
"Pierre Martin (Perso)","base.res_partner_title_mister","True","Contact","False","False","False","False","False","Europe/Paris","fr_FR","pierre.martin@perso.com","200 rue du sentier",,75000,"Paris",0504030201,0708090001,0102030406,"PMARTIN",,"False"

Notez bien que j’ai défini ici comme valeur de “name”, “Pierre Martin (Perso)”, ceci afin de distinguer l’adresse personnelle de l’adresse professionnelle. Il serait plus intéressant pour cela d’utiliser le système de catégorisation ou de tags mais nous verrons dans la dernière partie de l’article que dans le cas de notre exemple il est nécessaire de distinguer les deux.

Utilisateur + Partenaire

Comme indiqué plus haut il est possible de définir à la fois un utilisateur et un partenaire lié en un seule importation. Dans notre exemple nous voulons créer un employé. Nous verrons qu’a minima un employé a deux adresses liées, une professionnelle et une personnelle. Nous allons également considérer que le partenaire défini dans ce fichier aura le rôle d’adresse professionnelle pour l’employé.

Exemple utilisateur_complet.csv

utilisateur_complet.csv

Exemple:

"login","name","active","email","company_id/id","tz","lang","notification_email_send","groups_id/id","title/id","active","type","is_company","customer","supplier","employee","vat_subjected","tz","lang","street","street2","zip","city","phone","mobile","fax","ref","website","use_parent_address"
"pierre_martin","Pierre Martin","True","pierre.martin@company.fr","base.main_company","Europe/Paris","fr_FR","Incoming Emails and Discussions","base.group_user,base.group_hr_user", "base.res_partner_title_mister","True","Contact","False","False","False","False","False","Europe/Paris","fr_FR","1 rue des chemins",,"75001","Paris","0102030405","0607080900","0109080706",,,"False"

Départememts

Les départements dans OpenERP permettent de définir la structure des différents services de la société. Pour chaque département on peut définir un responsable, mais celui-ci doit être un employé existant. Chaque employé pouvant appartenir à un département, il faut ici prendre une décision.

Nous préférons pour l’exemple définir quels seront les départements de chaque employé plutôt que de définir les responsables de département. Il faudra dans ce cas une fois que toutes les données d’employés seront importées, définir les responsables de département “à la main”.

Nous nous limiterons donc aux champs suivants pour la définition des départements :

id: Une référence unique utilisée dans ce cas pour permettre de définir des départements parents
name: Le nom du département
parent_id/id: Département parent
note: Description du département

Exemple departement.csv

departement.csv

Exemple:

"id","parent_id/id","name","note"
"departement_principal",,"département principal",
"sous_departement_01","departement_principal","Sous département 01",
"sous_departement_02","departement_principal","Sous département 02",

Postes

Les postes dans OpenERP permettent de définir la nature du travail de l’employé en précisant fiche de poste, département d’attachement, et pré-requis / compétences.

Ils peuvent également être utilisés pour formaliser les objectifs d’une campagne de recrutement (Voir le module “Processus de recrutement”, hr_recruitment)

Enfin, un poste peut être attaché à un département.

name: Intitulé du poste
department_id: Département lié (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ de l’adresse d’un département existant)
description: Description du poste
requirements: Pré-requis / Compétences

Exemple poste.csv

poste.csv

Exemple:

"name","department_id","description","requirements"
"Secrétaire","Sous département 01","Description du poste de secrétaire","Accueil téléphonique, prise de rendez-vous"
"Comptable","Sous département 02","Description du poste de Comptable","Comptabilité générale et financière, gestion de portefeuille client"

Employé

Un employé de la compagnie principale. Son adresse professionnelle peut être soit celle de la société à laquelle il est rattaché, soit une nouvelle adresse. Son adresse personnelle est également nécessaire. Elle est utilisée par exemple pour le paiement des notes de frais, contrat de travail, etc...

name: Le nom de l’employé
address_id: L’adresse professionnelle de l’employé (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ de l’adresse d’un partenaire existant)
address_home_id:
L’adresse personnelle de l’employé (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ de l’adresse d’un partenaire existant)
user_id: L’utilisateur lié à l’employé (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ d’un utilisateur existant)
department_id: Le département de l’utilisateur. (La valeur doit correspondre à l’id d’un département existant comme défini dans l’exemple précédent, “sous_departement_01” par exemple)
ssnid: Numéro de sécurité sociale
sinid: Numéro de contrat d’assurance
identification_id:
Numéro d’identification (peut être utilisé pour un numéro de carte d’identité par exemple)
passport_id: Numéro de passeport
otherid: Autre identifiant unique
birthday: Date de naissance
country_id/id: Nationalité
gender: Genre (Male, Female)
marital: Statut marital (Single, Married, Widower, Divorced). Widower signifie veuf/veuve
work_email: Courrier électronique professionnel (ce champ n’est actuellement utilisé que par le module hr_evaluation. Cette valeur est automatiquement renseigné par la valeur de l’email de l’utilisateur lié si ce dernier change)
work_phone: Numéro de téléphone professionnel (ce champ n’est actuellement pas utilisé. Cette valeur est automatiquement renseigné par la valeur du téléphone du partenaire lié si le partenaire change. Nous parlons ici du partenaire correspondant à l’adresse professionnelle de l’employé)
mobile_phone: Numéro de téléphone mobile professionnel (Même remarque que précédemment sur son usage)
work_location: Numéro de bureau de l’employé
parent_id: Manager, le responsable de l’employé (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ d’un employé existant)
coach_id: Coach, le coach de l’employé (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ d’un employé existant)
job_id: Poste, correspond (La valeur doit correspondre à la valeur ‘name’ d’un poste existant)
notes: Notes

Exemple employe.csv

employe.csv

Exemple:

"name","address_id","address_home_id","user_id","department_id","ssnid","sinid","identification_id","passport_id","otherid","birthday","country_id/id","gender","marital","work_email","work_phone","mobile_phone","work_location","parent_id","coach_id","job_id","notes"
"Pierre Martin","Pierre Martin","Pierre Martin (Perso)","Pierre Martin","Sous département 01","123VVV","123WWW","123XXX","123YYY","123ZZZ","01/01/70","base.fr","Male","Married",,,,"A101",,,"Comptable",

Exemple d’import des employés au format CSV

À présent il faut importer dans le bon ordre les fichiers CSV.

Pour importer de nouveaux enregistrements, il suffit de se rendre dans la page affichant la liste des objets que l’on souhaite importer. Par exemple pour importer des utilisateurs, via le menu “Configuration / Utilisateurs / Utilisateurs” en mode liste, cliquez sur le lien “Importer” à côté du bouton “Créer”. Attention si vous n’êtes pas “admin” et que vous ne voyez pas le lien “Importer”, il faudra configurer votre compte utilisateur pour qu’il puisse accéder aux fonctions d’import/export.

Pour certains objets la vue par défaut est kanban. Passez en vue liste si vous voulez importer.

Pour créer notre nouvel employé, nous allons importer les fichiers dans l’ordre suivant :

Pour chaque import le processus sera le même :

  • Import du fichier
  • Vérification du mapping (liaison entre les en-têtes de colonnes du csv et les propriétés de l’objet OpenERP correspondant) en cliquant sur valider
  • Si tout est valide, import des enregistrements

À propos des formats de fichiers

Le système d’import d’OpenERP est assez évolué pour détecter le format de fichier, son encodage, les séparateurs de champs... Vous pouvez lors de l’import ajuster les “File format options”.

Pour les exemples suivants j’ai utilisé le tableur LibreOffice Calc. Lors de l’enregistrement du fichier, sélectionnez le format CSV et cochez “éditer les paramètres de filtres” avec « UTF-8 » comme jeu de caractères, « , » comme séparateur de champs, et « ” » (guillemets doubles) comme séparateur de texte, et enfin cochez “Mettre entre guillemets toutes les cellules de textes”

 

utilisateur_complet.csv

Via le menu “Configuration / Utilisateurs / Utilisateurs” ou importe le fichier utilisateur_complet.csv


OpenERP détecte automatiquement les champs et fait correspondre les champs qu’il connaît.


À validation, “tout semble correct”. Cela signifie que pour les premières lignes analysées, les valeurs des champs correspondent bien au type attendu.


Si tout convient à ce point, on peut importer, sinon il faut corriger son fichier CSV.

Notre nouvel utilisateur “Pierre Martin” a bien été créé.


Comme vu plus haut cet import a également créé un partenaire correspondant, qui stocke l’adresse professionnelle du futur employé.

partenaire.csv

Via le menu “Messagerie / Agenda / Contact” on importe le fichier partenaire.csv


Le but de cette étape est la création de l’adresse personnelle.


Au final nous avons bien nos deux adresses.

departement.csv

Via le menu “Ressources humaines / Configuration / Département” on importe le fichier departement.csv

On voit ici la liaison id/parent id qui est validée.


Les départements sont bien importés.

poste.csv

Via le menu “Ressources humaines / Configuration / Postes” on importe le fichier poste.csv

On voit ici la liaison avec les départements précédemment créés qui est validée.


Les postes sont bien créés et affectés à des départements.

employe.csv

Via le menu “Ressources humaines / Employés” importez le fichier employe.csv

Les champs sont valides.


Les objets liés sont correctement attachés. On voit ici, adresse professionnelle, département, poste, utilisateur.


Et enfin l’adresse personnelle.

À propos de l’extraction de données

Il peut être judicieux lorsque l’on veut importer des données, de passer par une phase d’extraction préalable, pour voir notamment quels sont les champs qu’il est possible de définir pour un objet.

Pour cela, dans la vue liste une fois les enregistrements à exporter sélectionnés, dans la liste déroulante “Autres options”, sélectionnez “exporter”.


Dans la fenêtre d’export les champs en bleu correspondent aux champs requis du modèle. Il faut obligatoirement les sélectionner à l’import.


Le problème des champs liés

Ensuite il faut faire attention à une chose, et il faut avouer que pour le moment ce cas est encore difficile à appréhender pour des utilisateurs non techniciens.

Comme nous l’avons vu dans notre exemple il est possible de définir et de renseigner des champs liés. Lors de l’export, l’interface propose tous les champs liés possibles pour le modèle, et parfois le nombre de champs possibles est très grand.

Par exemple si l’on prend l’export des utilisateurs, il n’y a pas moins d’un millier de champs proposés à l’extraction. Ce nombre dépend des modules installés. Si vous avez par exemple tous les modules standards installés et que vous souhaitez exporter tous les champs de l’objet utilisateurs, vous ne pourrez pas car la quantité de colonnes est supérieure à 1024 ce qui est la limite dans la plupart des tableurs, notamment Libre Office Calc.

Dans la majorité des cas les champs liés proposés ne seront pas facilement importable, et nécessiteront de toutes façons de découper en plusieurs fichiers l’import comme nous l’avons fait dans l’exemple afin de créer dans le bonne ordre les enregistrements d’objets qui pourraient être référencés par la suite dans un autre CSV.

La méthode pour s’y retrouver est alors de regarder pour chaque objet quels sont les champs qui s’affichent. Si ces champs ne sont pas des listes vers d’autres objets OpenERP, pas de risques. Si c’est le cas il faut aller voir dans l’objet correspondant quels sont les champs et évaluer s’il vaut mieux découper notre import en plusieurs fichiers ou si on peut faire l’opération avec un seul fichier.

Dans notre exemple, c’est le cas avec utilisateur_complet.csv où nous créons un utilisateur et un partenaire avec une seule ligne dans un seul fichier.

Le mode développeur à la rescousse

Pour retrouver facilement, le nom des champs dans une interface, le plus simple est d’activer le mode développeur, en cliquant en haut à droite sur votre nom d’utilisateur / À propos de OpenERP.


Il suffit ensuite de survoler un label pour voir quelles sont les informations techniques du champ. Ici pour le modèle “res.user”, c’est à dire Utilisateur, le champ “Name” ou “Nom” en français correspond au champ “name”. “name” sera alors un nom d’en-tête correct pour un colonne du fichier CSV pour définir de nouveaux utilisateurs. Le type de ce champ étant “char”, tout caractère alpha-numérique sera accepté.

Découvrir les types de champs

Nous venons de voir un champ de type “char” avec le champ name de l’utilisateur. Mais qu’en est-il des autres types de champs ?

Liste déroulante simple (selection)

Prenons le champ “langue” d’un utilisateur.


le nom du champ est “lang”, son type est “selection”, les valeurs possibles sont indiquées entre crochets [en_US] - English et [fr_FR] Français. Les valeurs possibles dans notre CSV seront donc “en_US” ou “fr_FR” pour la colonne “lang”

Liste déroulante avancée (many2one)

Prenons le champ “société” d’un utilisateur.


Le nom du champ est “company_id”, son type est “many2one”, qui établit une relation vers l’objet “res.company”.

Lors de l’import, il peut y avoir plusieurs types de valeurs attendues dans ce champ, en fonction de comment est défini l’en-tête de la colonne du fichier ”.csv”.

Le plus simple ; et c’est une nouveauté de OpenERP 7 ; est d’utiliser le name_search. La valeur sera utilisée pour tenter de trouver un enregistrement correspondant en cherchant sur le champ name de l’objet relié. Dans ce cas la recherche portera sur res.company.name.

“company_id”: Si le champ spécifié est le champ relationnel lui-même (m2o), la valeur est utilisée dans un name_search. Le premier enregistrement renvoyé par le name_search est utilisé comme la valeur du champ.

Si le name_search ne trouve pas de valeur, une erreur est générée. Si le name_search trouve plusieurs valeurs, un avertissement est généré pour avertir l’utilisateur des collisions du name_search. Dans l’exemple ci-dessous, la valeur du champ est “Your company” qui correspond au nom de la compagnie par défaut dans OpenERP.

Exemple many2one “company_id”:

"login","name","active","email","company_id"
"pierre_martin","Pierre Martin","True","pierre.martin@company.fr","Your Company"
“company_id/id”:
Si le champ spécifié est un identifiant externe (m2o/id), l’enregistrement correspondant est recherché dans la base de données et utilisé comme valeur du champ .

Si aucun enregistrement correspondant à l’ID externe fourni n’est trouvé, une erreur est générée. C’est le type que nous avons employé dans notre exemple “utilisateur_minimal.csv”, pour laquelle la valeur est “base.main_company”.

Exemple many2one “company_id/id”:

"login","name","active","email","company_id/id"
"pierre_martin","Pierre Martin","True","pierre.martin@company.fr","base.main_company"
“company_id/.id”:
Si le champ spécifié est un ID de base de données (m2o/.id), le processus est le même que pour les identifiants externes (mais cette fois sur les identifiants de la base de données).

Dans l’exemple ci-dessous, la valeur du champ est 0 qui correspond à l’id en de base de donnée de la compagnie par défaut dans OpenERP.

Exemple many2one “company_id/.id”:

"login","name","active","email","company_id/.id"
"pierre_martin","Pierre Martin","True","pierre.martin@company.fr",1
Champs many2many

Prenons le champ “Etiquettes” d’un employé. C’est un système de tags pratique pour assigner des informations de classification supplémentaire sur une fiche employé.


Le nom du champ est “category_ids”, son type est “many2many”, qui établit une relation vers “hr.employee.category”.

“category_ids”: La valeur du champ est interprétée comme une liste de noms, identifiants externes ou les identifiants de base de données séparées par des virgules. Pour chacun d’eux, le processus déjà utilisé pour les many2one est appliqué.

Comme précédemment les valeurs doivent exister avant d’être référencées. Dans l’exemple nous utilisons le name_search pour les 3 valeurs “Temps complet, Clients France, Pme”, séparées par des virgules.

Exemple many2many “category_ids”:

"name","address_id","address_home_id","user_id","country_id/id","category_ids"
"Pierre Martin","Pierre Martin","Pierre Martin (Perso)","Pierre Martin","Sous département 01","123VVV","123WWW","123XXX","123YYY","123ZZZ","1970-01-01","base.fr","Temps complet, Clients France, Pme"
Champs one2many

La gestion de l’import de champs “one2many” a également été grandement améliorée avec la version 7 d’OpenERP. Il est maintenant possible dans un seul fichier d’indiquer plusieurs enregistrements liés à l’objet courant, si ces enregistrements n’existent pas ils seront créés automatiquement. Par exemple si nous voulons associer plusieurs comptes bancaires à un nouveau partenaire, nous pourrons définir directement ces comptes bancaires dans le fichier CSV de définition du partenaire.


Nous voyons que le champ est “bank_ids”, de type “one2many” qui établit une relation vers “res.partner.bank”. L’astuce dans ce cas va être d’ajouter dans le fichier CSV les colonnes référençant l’objet lié et ses champs. La ligne représentant le partenaire peut recevoir les valeurs de la première banque, la ligne suivante vide peut recevoir les valeurs de la seconde banque. Les 2 banques seront crées et liées au partenaire.

“bank_ids”: Pour chaque enregistrement o2m extrait, si l’enregistrement a un nom, un ID externe ou ID de base de données, l’ID de base de données est recherché et vérifié par le même processus que pour les champs de m2o.

Si un ID de base de données a été trouvé, une commande link_to est émise, suivi d’un UPDATE avec les valeurs non-db pour le champ relationnel. Sinon une commande CREATE est émise.


Come on le voit ici, la première ligne correspond à l’enregistrement “partner” avec une première banque. La deuxième ligne, vide de toute informations partenaire, contient les informations d’un deuxième enregistrement “banque”, lié au partenaire de la ligne précédente.

Exemple one2many “bank_ids”:

"name","title/id","active","type","is_company","customer","supplier","employee","vat_subjected","tz","lang","bank_ids/name","bank_ids/acc_number","bank_ids/bank_bic","bank_ids/state","email","street","street2","zip","city","phone","mobile","fax","ref","website","use_parent_address"
"Pierre Martin (Perso)","base.res_partner_title_mister","True","Contact","False","False","False","False","False","Europe/Paris","fr_FR","Ma banque   1",1234567890,"BB888899JJ8UU","bank","pierre.martin@perso.com","200 rue du sentier",,75000,"Paris",504030201,708090001,102030406,"PMARTIN",,"False"
,,,,,,,,,,,"Ma banque 2",9996663330,"BB888899JJ8UK","bank",,,,,,,,,,,

partenaire_avec_banque.csv

Champs Date

Le format de la valeur est comparé à DEFAULT_SERVER_DATE_FORMAT, une erreur est générée si elle ne correspond pas au format indiqué.

La valeur par défaut de DEFAULT_SERVER_DATE_FORMAT = “%Y-%m-%d”, dans ce cas, le format attendu pour le csv est le suivant :
“1970-01-01” pour le 1er Janvier 1970, soit “YEAR-MONTH-DAY”
Champs DateTime

C’est sensiblement la même chose que pour le cas précédent, avec l’heure en plus.

DEFAULT_SERVER_DATETIME_FORMAT = “%Y-%m-%d %H:%M:%S”, exemple de valeur “1970-01-01 14:30:10” pour le 1er Janvier 1970, 14 heures, 30 secondes et 10 secondes.

Le format de la valeur est comparé à DEFAULT_SERVER_DATETIME_FORMAT, une erreur est générée si elle ne correspond pas. La valeur est alors interprétée comme une date-heure dans le fuseau horaire de l’utilisateur. Le fuseau horaire est précisé ainsi:

  • Si le contexte d’import contient une clé de tz avec un nom de fuseau horaire valide, c’est le fuseau horaire de la date et l’heure.
  • Sinon, si l’utilisateur effectuant l’import a un attribut tz défini avec un nom de fuseau horaire valide, ce dernier sera utilisé.
  • Dans le cas contraire, la date et l’heure sont intépretés comme étant dans le fuseau horaire UTC.

Pour aller plus loin

Vous pouvez trouver des compléments d’information dans la documentation officielle Bulk Import sinon lisez le code ;-)